Le Cloud, désigné en anglais « Cloud Computing » et également « informatique dans le Nuage », consiste en un modèle donnant un accès pratique et omniprésent à distance de données et d’applications en ligne. Des données, comme des documents, de la musique ou des photographies, qui étaient jusqu’à présent stockées sur un ordinateur, peuvent désormais être libérées et provisionnées en ne requérant qu’un minimum d’administration. Voici un aperçu de ces possibilités.

En quoi consiste le stockage en ligne ?

Le stockage en ligne est une manière de sauvegarder des fichiers dans le Cloud, et d’y avoir accès, par le biais de n’importe quel appareil numérique tel qu’un smartphone, un ordinateur relié à Internet, une tablette, etc.

Quels sont les principaux avantages de cette pratique ?

Stocker des fichiers et des données via le Cloud a pour principal atout que cela dématérialise les données en facilitant la mobilité. Il est possible d’accéder à des données personnelles depuis n’importe quel appareil, de n’importe où, et à tout moment de la journée.

Cette pratique s’avère souvent gratuite ( cloud gratuit pour un certain volume de données). Dépassé une limite de données stockées, le service devient payant.

Les données stockées peuvent être synchronisées sur de nombreux appareils, en plus d’être partagées aisément avec d’autres utilisateurs.

Le Cloud évite d’avoir recours à une clé USB, ou encore à un disque dur externe, pour déplacer ou transférer des données.

La pratique du stockage dans le Cloud a largement gagné en popularité, car cela permet d’alléger un ordinateur par l’enregistrement d’innombrables données ailleurs dans le Nuage. Les amateurs de musique y trouvent amplement leur compte. Par exemple, Google Music offre des opportunités de stockage allant jusqu’à 20 000 morceaux.

Voici comment ça fonctionne

Débutez votre démarche en procédant à l’ouverture d’un espace numérique de stockage de données. Plusieurs sites sont gratuits, comme Dropbox et Hubic, alors que d’autres exigeront des frais minimes annuels pour stocker des données (par exemple, 15 euros par an pour 2 GB).

Ouvrir un compte est très simple. Vous aurez à fournir vos coordonnées avec une adresse email et à configurer un mot de passe, pour accéder à une place de stockage dans le Nuage.

Plusieurs services de stockage procèdent à l’installation en mode local, d’un module sur un ordinateur. Un tel module sert à organiser des données pour mieux les transférer par la suite dans un espace numérique.

 

 

De quelle façon s’effectue le partage des ressources ?

Lors d’un événement, tel qu’un mariage ou un anniversaire, vous avez pris de nombreuses photographies et désirez les partager avec plusieurs membres de la famille et amis ? Plutôt que de les transmettre par email et encombrer les boîtes de messagerie de tout le monde, il suffit d’avoir recours au Cloud et de profiter des options de partage de documents, pour diffuser plusieurs fichiers ou photographies auprès d’un ou plusieurs autres utilisateurs.

Les destinataires peuvent accéder à vos données, les consulter lorsqu’il s’agit d’utilisateurs invités, et même les modifier, dans le cas de collaborateurs ayant reçu votre permission de modifier directement vos fichiers.

Cette pratique comporte quelques inconvénients

En cas de défaillance de son appareil numérique, d’une panne de courant, ou d’une panne du fournisseur de connexion Internet, les programmes en ligne de stockage de données dans le Cloud ne sont pas accessibles.

Il arrive que les interfaces de ces applications ne soient pas traduites en français.

La vitesse de connexion Internet dont vous disposez auprès de votre fournisseur de service détermine la vitesse d’exécution d’un programme de stockage à distance.

Renseignez-vous à propos des dispositions que prennent les gestionnaires de ces applications de stockage de données, car il arrive que ces types d’applications ne soient pas toujours sécuritaires. Vous devriez faire preuve de prudence avant de stocker des données qui comportent des informations personnelles sensibles et des détails financiers, ou encore des éléments compromettants.