Lorsque l’on évoque le domaine des moteurs de traductions automatiques actuels, difficile de s’imaginer que derrière de tels algorithmes se trouvent des femmes et des hommes de talents, véritables linguistes de métier. Depuis peu d’années, ces moteurs de traductions automatiques se sont enrichis jusqu’à devenir si qualitatifs grâce à ces experts en la matière, pour notre plus grand bonheur.

La révolution des traductions est en marche

Ces fameux moteurs de recherches automatiques, mais aussi tous les outils prédictifs de chat ont su bouleverser nos vies personnelles et professionnelles, avec un gain de temps considérable. La multitude de langues, la vitesse de traduction et l’ergonomie générale en font les chouchous des utilisateurs, pouvant prodigieusement choisir de localiser dans un nombre de langues différentes : traduction de bouts de textes, textes entiers où encore d’expressions spécifiques à la langue, ces traducteurs dématérialisés arrivent à être relativement polyvalents.

Néanmoins, les gros volumes de traduction et / ou avec un cahier des charges élevé ne seront pas forcément les meilleurs éléments pour faire appel à ces outils dématérialisés version binaire. Derrière chaque traducteur, des linguistes de talents comme celles et ceux issus du bureau de traduction Translavic, experts dans le domaine de la traduction qualitative à valeur ajoutée. Des spécialistes, passionnés par le goût de la traduction bien faite. Locuteurs de langue maternelle, ces traducteurs sauront prendre en charge toutes les traductions jusqu’à ce que le travail soit vérifié au moins deux fois par ces prodiges de la traduction jusqu’à ce qu’il ait pu être localisé comme il se doit.

Moteurs de traduction virtuels – traducteurs : le juste sens

Un des aspects les plus importants dans cette minutieuse mission demeure le sens général des phrases, mais également le contexte, s’imbriquant parfaitement le texte et qui ne doit surtout pas être pris à la légère et dénaturer la signification de base dans cette quête du bon sens. Les outils de traduction pouvant être présents pour dégrossir une partie de base pour les traducteurs en chair – en os et les localisateurs améliorant certains outils.

Ces outils de communication deviennent de bien meilleure facture, gagnant en ergonomie et expérience utilisateur. Ce double échange permet encore au domaine de la traduction de franchir un cap qualitatif. Les demandes en traduction ne se trompent pas et les personnes qui se tournent vers des experts démontrent bel et bien que le monde de la traduction a encore de beaux jours devant lui.