La micro-entreprise est une forme juridique très intéressante pour lancer une activité professionnelle sans prendre de risques. Cependant, dès que le chiffre d’affaires devient trop important ou qu’il est nécessaire d’avoir un employé, la forme juridique de la micro-entreprise devient trop étroite et limite les actions de son créateur. Il est alors nécessaire de migrer vers une forme juridique adaptée.

Quelle forme juridique choisir pour sa PME ?

La forme juridique la plus souvent choisie par les auto-entrepreneurs qui veulent faire évoluer leur activité, c’est la SASU. Cette société par actions simplifiée unipersonnelle permet de créer une TPE-PME qui n’aura pas de limite de chiffre d’affaires et qui pourra employer du personnel tout en n’appartenant qu’à une seule personne.

Il est possible de choisir une autre forme juridique, mais elles présentent presque toutes les mêmes conditions. Les charges deviennent systématiques et plus seulement indexées sur le revenu et il faut également gérer la TVA et les comptes de l’entreprise. L’arrivée d’employés implique aussi l’utilisation d’un logiciel RH afin de gérer plus facilement les embauches, les fiches de salaire, les absences, les congés les notes de frais, etc.

Comment transformer ma micro-entreprise en SASU ?

Il n’est pas possible de simplement transformer une micro-entreprise en SASU. En fait, il faut transférer l’activité de l’entreprise vers une nouvelle personne morale, la SASU. Dans la micro-entreprise, l’auto-entrepreneur est la personne morale responsable de l’entreprise et il ne peut pas se transformer en SASU. Il faut donc transférer l’activité.

Pour cela, il faut commencer par constituer une SASU. C’est un procédé plus compliqué que la création d’une micro-entreprise, mais il n’est pas insurmontable. Pour cela, il faudra constituer un dossier complet avec toutes les pièces exigées par la chambre de commerce dont vous dépendez. Une fois le dépôt effectué, il faudra attendre l’obtention de l’extrait KBIS pour que la SASU existe officiellement.

Transférer et fermer sa micro-entreprise

Quand la SASU a été constituée, que tous ses statuts sont clairement rédigés et déposés, il ne vous reste plus qu’à transférer votre micro-entreprise. Pour cela, soit vous optez pour un apport du fonds de commerce et vous devez donc le faire en même temps que vous créez la SASU. Soit, vous optez pour une cession du fonds de commerce et vous devez le faire juste après la création de la SASU.

Enfin, vous ne devez surtout pas oublier de fermer votre micro-entreprise. Une fois le transfert acté, elle ne sera pas automatiquement fermée. Or, si la micro-entreprise est toujours ouverte, vous avez l’obligation de faire votre déclaration de chiffre d’affaires. Si vous ne la faites pas, vous aurez une amende de 50 € par mois non déclarés. Rendez-vous donc sur Internet pour lancer la procédure de fermeture de la micro-entreprise. C’est rapide et facile.