Pour certains la création d’entreprise fait partie des moyens les plus sûrs pour toucher l’indépendance professionnelle, mais aussi pour s’offrir des revenus intéressants. Lorsque vous décidez de mettre en place un tel projet, il vous faut assez de moyens financiers pour sa réalisation. Que vous soyez un micro-entrepreneur ou un travailleur indépendant, faire un prêt peut devenir l’alternative idéale. Nous vous proposons un guide à cet effet.

Micro-entrepreneurs et freelances : les habitués du prêt bancaire

D’ordinaire, les micro-entrepreneurs et les travailleurs indépendants sont plus confrontés à des problèmes de gestion d’entreprise. Ils ont également plus de difficultés à emprunter de l’argent qu’un salarié par exemple. Cet état de choses est lié aux exigences administratives qui régissent les prêts bancaires : la demande de justificatifs comme les fiches de paie par exemple.

Cependant, durant ces dernières années, considérant la multiplication des micro entreprises et des profils de freelances qui ont prouvé leurs capacités de remboursement à travers le bon fonctionnement de leurs activités ainsi que leurs revenus non négligeables, la possibilité d’obtenir un prêt s’est allégée considérablement. Ceci a progressivement rassuré les organismes prêteurs, que l’on peut comparer sur ce site par exemple : https://lendblue.fr/. Il propose un comparatif des différents types de prêts personnels, adaptés à chaque situation.

Comment obtenir un prêt personnel ?

Lorsque vous décidez de solliciter un prêt personnel avec un statut de micro-entrepreneur, vous devez être en mesure d’apporter un certain nombre de justificatifs qui prouvent votre crédibilité auprès de l’emprunteur.

  • Le premier élément et le plus important pour justifier que vous pouvez assumer un crédit est le justificatif de revenus. Vous devez ainsi montrer des documents récents (moins de 2 ans) en procurant un bilan ou un relevé de compte de votre entreprise. Cela prouve votre aptitude à couvrir les mensualités de remboursement.
  • Il faudra également constituer un dossier solide et pertinent qui ne souffre d’aucune ambiguïté ni aucun antécédent bancaire contraignant. Votre dossier est primordial pour rassurer votre banque.
  • L’apport d’un co-entrepreneur peut également favoriser l’acceptation de votre demande de prêt. En effet, votre profil d’auto-entrepreneur étant risqué, si un proche salarié en CDI peut se joindre à vous dans le processus, cela peut vous aider à obtenir votre crédit. Ce dernier doit avoir des revenus fixes et réguliers. Il fait office de garant à votre statut.

Entreprendre est un travail de longue haleine où l’on rencontre souvent des difficultés avant d’atteindre ses objectifs. Ne laissez pas le manque de moyens financiers ralentir votre élan vers l’entrepreneuriat. Le prêt personnel est aujourd’hui une alternative envisageable pour pallier à vos dépenses et vous assurer un confort de vie durant les premiers mois de votre activité.