Le Tour de France rassemble chaque année des milliers de passionnés du sport et des paysages de notre pays. Cependant, derrière tout ce spectacle, se cache un moyen fiable et intelligent de développer sa campagne de communication. Grâce aux différents objets publicitaires distribués dans la caravane, autrement dit des goodies, sachez qu’il y a ici une retombée colossale pour les marques.

Une visibilité sans égale

La caravane publicitaire regroupe l’ensemble des véhicules qui arpentent les routes du Tour de France tout en distribuant des objets promotionnels. Cette idée a été mise en place en 1930 par Henri Desgrange afin de permettre aux entreprises de se développer grâce au sport.

En quelques chiffres, le Tour de France c’est 170 véhicules publicitaires, 35 marques, 18 millions d’objets publicitaires distribués, des milliers de spectateurs…

Le Tour de France apporte alors à une marque une visibilité sans égale. Deux types de publics sont visés : les supporters présents sur place qui reçoivent les goodies (ou objets publicitaires), mais également les téléspectateurs. Cet événement assure donc une notoriété croissante.

De nombreuses entreprises misent sur des objets qui peuvent être utiles immédiatement aux spectateurs tels que des casquettes avec le logo de la marque, une gourde personnalisée, des parapluies ou encore des stylos pour des séances de dédicaces.

Une retombée colossale

Il faut savoir que les goodies distribués sont, après le sport, la deuxième raison pour laquelle les spectateurs se rendent sur le terrain. C’est donc une occasion unique d’être en contact avec les consommateurs et de distribuer des centaines de milliers d’échantillons qui vont permettre de les convertir en clients.

Afin de pouvoir distribuer leurs goodies, les marques doivent déverser 250 000€ de droits d’entrée, ce qui représente donc un investissement important. Cependant, les retombées économiques sont encore plus importantes puisque l’événement, diffusé dans 190 pays et regardé par plus de 4 millions de téléspectateurs en France, génère des retombées publicitaires qui se mesurent en dizaines de millions d’euros.

Une retombée colossale d’autant plus que les spectateurs gardent bien souvent les goodies en tant que souvenir. C’est donc l’occasion rêvée de les accompagner dans leur quotidien et de les attirer régulièrement au sein de la marque. De plus, les objets publicitaires connaissent de plus en plus de nouveaux supports originaux. Qu’il s’agisse d’une casquette et d’une paire de lunettes pour se protéger du soleil, d’un sac pour ranger les goodies récupérés, d’outils pour réparer les vélos afin d’être en symbiose avec l’événement ou encore d’un support de smartphone pour faire du vélo tout en étant connecté… Soyez certains que ces objets seront ancrés dans la mémoire et le quotidien des spectateurs.