Il est de plus en plus avéré que les entreprises les plus populaires sont celles qui mettent en place une réelle stratégie de référencement local. Une telle stratégie passe bien sûr par l’utilisation de tags de localisation sur les sites web, à l’image des balises Hreflang, ou encore par l’emploi de mots-clés géo-localisés dans les publications sur les réseaux sociaux tels qu’Instagram.

Bien utiliser le hashtag local dans une légence Instagram

En matière de référencement, tous les facteurs doivent être pris en compris dans les stratégies de l’entreprise. En ce sens, il faudra par exemple considérer le caractère local dans les publications de photos sur Instagram. Les mots-clés spécifiques au domaine d’activité peuvent évidemment permettre à l’entreprise de figurer parmi les meilleurs résultats. Mais de plus en plus d’internautes recherchent des fournisseurs de produits ou prestataires de services proches d’eux : ils ajoutent alors un terme géographique à leur expression de recherche. Pour cette raison, parmi les meilleures phrases pour vos photos d’Instagram, se trouvent assurément des expressions avec des hashtags locaux de type #NomDeVille. Idéalement, un tel hashtag doit être placé à la fin de votre légende. En combinant les hashtags #NomDeLaMarque et #NomDeVille, vous pourriez d’ailleurs créer une tendance qui fera un grand bien à votre réputation.

Balises Hreflang : quelques erreurs à éviter

Connaître les erreurs d’intégration des balises Hreflang peut vous aider à bien réussir votre référencement. Vous trouverez ci-dessous quelques erreurs à éviter par rapport au Hreflang.

Retour d’erreurs de balisage

Le retour d’erreurs de balisage est tout simplement l’impossibilité pour des balises Hreflang de s’entrecroiser. Ces erreurs peuvent être consultées au niveau de la console de recherche de Google ou Google Search Console. Elles sont référencées au niveau de l’onglet Ciblage international. Vous y trouverez donc le nombre d’erreurs de balisage détectées par Google.

Lors de l’implémentation de la balise Hreflang, vous pouvez vérifier si cela marche à partir des autres pages. Celles-ci doivent en réalité confirmer les balises. En d’autres termes, les pages doivent être reliées entre elles afin d’éviter que les moteurs de recherche ne se méprennent.

Mauvais usage des codes de langue des pays

Ne perdez pas de vue que l’emploi de la balise Hreflang vise à cibler le bon pays. C’est pour cela qu’il est important d’utiliser les bons codes à intégrer aux pages.

Selon Google, la valeur de l’attribut du Hreflang doit être au format ISO 639-1 pour la langue et au format ISO 3166-1 Alpha 2 pour la région ou le pays. Si vous indiquez uniquement la région ou le pays, cela ne sera pas pris en compte.

Les balises Hreflang et les pages non-indexées

Si les balises pointent vers des pages non-indexées, alors Google indiquera qu’il s’agit d’une erreur. Les pages bloquées ne fonctionneront pas. Il en va donc évidemment de même lorsqu’on crée des balises Hreflang qui pointent vers des pages bloquées par l’indexation de Google.

L’association des méthodes de marquage de pages et des méthodes de sitemaps Hreflang

Il est interdit d’utiliser la combinaison des méthodes indiquées ci-dessus pour implémenter des balises Hreflang. Si vous utilisez des sitemaps XML, retenez les points suivants :

  • La plupart des CMS offrent déjà des possibilités de marquage automatique de page Hreflang.
  • Les sitemaps XML Hreflang sont parfois difficiles à créer. Il existe heureusement des outils en ligne pour le faire. Privilégiez les sitemaps XML déjà existants que votre CMS actualise automatiquement.
  • Le marquage de page génère de nombreux codes, surtout quand il s’agit de cibler des pays ou de spécifier des langues.

La gestion de contenus dupliqués

On entend souvent dire que les balises Hreflang permettent de régler des problèmes relatifs au contenu dupliqué. En réalité, l’utilisation des balises Hreflang aide Google à identifier les pages qui sont destinées à une cible en particulier par rapport à la langue et au pays. L’objectif n’est pas de permettre aux moteurs de recherche d’identifier quelle page convient idéalement au détriment d’une autre.

Si nous considérons que vous possédez deux pages similaires au niveau du contenu en français et qui ciblent des régions différentes comme la France ou le Canada, par exemple. Ces deux pages peuvent être considérées à priori comme des pages dupliquées. Si vous intégrez des balises Hreflang pour faire une distinction entre la France et le Canada, cela ne pourra pas forcément vous aider. Google va privilégier une des pages qui contient plus de liens de qualité.

Comme nous l’avons dit, Google parvient à comprendre le contenu de votre site grâce à la balise Hreflang. En privilégiant le link building à partir de la langue ou du pays ciblé, cela aide aussi à avoir une stratégie de marketing international plus efficace.

Vous devez considérer le contenu dupliqué en tant que véritable problème auquel il faut trouver une solution rapide et appropriée. Les balises Hreflang ne peuvent aucunement représenter une solution aux contenus dupliqués.